Les Rebelles de Schonau

49656718

@ oberknecht

« Parce que je n’étais pas seule… » – Ursula Sladek

La force du sud rayonne de Schonau!

On pourrait présenter cette initiative sous l’angle énergétique, purement et simplement. En fait, il est plus intéressant de faire réaliser que EWS : Elektrizitätswerke Schönau est avant tout une révolution énergétique citoyenne dans une volonté d’être indépendant de l’énergie nucléaire au quotidien.

Citoyen car chaque souscripteur à EWS s’engage à revendre l’énergie qu’il produit et n’utilise pas. En effet l’électricité produite par chaque particulier est réinjecté dans le réseau commun de Schonau. C’est pour cela que, originellement, nous avions choisi de commencer le reportage en montrant la petite centrale destiné au particulier : la centrale de cogénération qui produit non seulement de la chaleur mais aussi de l’électricité à partir du gaz (dans ce cas précis).

L’avantage de ce procédé me direz vous?

Un rendement maximal par rapport à la pollution de l’air générée. Donc attention, cette énergie n’est pas 100% propre mais permet de polluer beaucoup moins en récupérant de manière efficiente la chaleur pour produire de l’électricité de façon entièrement modulable selon la saison.

Il est aussi important de rappeler le bouquet énergétique d’EWS ne contient qu’une petite proportion d’électricité produite par cogénération au gaz : 5 % cogénération pour 95 % énergies renouvelables (essentiellement hydraulique importé de Norvège). Sur ce point, pas de compromis, EWS n’importe que de l’énergie hydraulique issus de centrales récentes de moins de 6 ans pour se fournir auprès de centrales garantissant un impact environnementale minimal.

« Chaque kilowatt économisé est favorable à l’environnement » insiste Ursula Sladek.

A Schonau le rayonnement le plus important n’est pas celui du soleil, c’est plutôt l’impact qu’une poignée d’habitants d’un petit village d’Allemagne, soucieux de l’avenir de leurs enfant a réussi à insuffler dans les mentalités : même l’église de Schonau est équipé en panneaux solaires! Un combat commencé modestement en commençant par dire NON au nucléaire. Autour de cela s’est bâtit une réflexion pour ne pas subir et agir pour l’environnement : aujourd’hui EWS organise des séminaire, informe et aide les particuliers à passer au vert. Plus qu’un simple fournisseur, EWS possède une démarche quasi-philosophique. De là, c’est une illustration d’un « effet boule de neige positif » parti de Schönau pour influencer Freiburg, moteur et vitrine écologique du pays, avant de distribuer son énergie à toute l’Allemagne!

A Freiburg, de multiples installation liées au renouvelable étaient visibles du toit du stade illustrant l’expansion d’une volonté de concilier l’homme et la nature. Il ne s’agissait pas seulement de montrer un « stade écolo » mais d’illustrer un mouvement d’ensemble, un rayonnement parti de l’initiative à Schönau. Là, nous interviewions Ulrich Drescher, patriarche bon vivant du combat écologique en Allemagne qui après sa présentation de l’écologie participative illustrée par le stade insista sur les héros de Schönau.

« Depuis près de 20 ans les rebelles de Schönau ont su propulser l’idée d’alternative à l’énergie nucléaire : de Schonau, à toute l’Allemagne! »
Et lors que je demandais à Ursula Sladek comment elle avait réussi à mener une si grosse entreprise en partant de rien. Elle me répondit naturellement :

« Je n’étais pas seule » en regardant le responsable du réseau électrique de Schonau qui à traversé toute l’Allemagne sensible au combat d’une citoyenne avant tout mère de famille. Si on évoque souvent « David contre Goliath » pour montrer de longue années de combat âpre de citoyens contre le système en place, on oublie peut être dans ce raccourci médiatique que David n’était peut être pas si seul…

Philippe F. NAI

EWS - Elektrizitätswerke Schönau

EWS - Elektrizitätswerke Schönau

edit : lundi 30 mai 2011, l’Allemagne sort du nucléaire et entre dans l’histoire.

Voir aussi :

Engagements citoyens innovants en matière d’énergie et de déchets

Remerciements : Merci à Ulrich Dresher toujours très patient et courtois durant nos longs échange téléphonique franco-allemand. Je remercie Ursula Sladek et chargé du réseau qui l’accompagnait qui se sont généreusement prêtée au jeu de l’interview. Enfin je n’oublie pas Stefan qui nous a fait visiter diverses installations énergétique d’EWS.

« Une pénurie mondiale d’uranium se produira dès 2015, la production d’uranium atteindra son maximum en 2025 avant de diminuer, entraînant la diminution de la production d’électricité nucléaire. Aucune autre technologie nucléaire ne sera disponible avant 2040. Le prix de l’uranium a été multiplié par dix en quatre ans et le coût du combustible nucléaire prend une importance croissante dans le coût de l’électricité nucléaire. »

2 réponses à to “Les Rebelles de Schonau”

Les commentaires sont fermés.