John Perkins, confessions d'un corrupteur de nations

Toujours dans la volonté de proposer dans angles de vue différent, voire complémentaire aux autres sites traitant d’écologie, voici un éclairage sur un sujet très intéressant et qui mériterait d’être mieux connu. Article proposé par Émilien Sage Vallier.

Perkins

John Perkins est ce que l’on appelle un assassin économique, mercenaire diplomatique qui a pour mission d’asservir tout un peuple au profit d’une grosse société. Son job est simple : négocier avec le pouvoir en place, que ce soit une dictature ou un régime démocratique, et faire des affaires !

Ce processus, qui amène a créer un empire global, suit un processus simple :

  • identifier un pays qui a des ressources.
  • accorder un prêt à ce pays pour l’endetter.
  • négocier un juteux contrat (amasser les ressources du pays) pour éponger la dette.

« Principe fondamental : maximiser les profits sans considérer le coût social ou environnemental »

Les pouvoirs locaux des pays endettés ferment les yeux sur les pratiques des ces sociétés qui pillent dans l’euphorie les ressources de leurs pays. Et c’est là tout le problème de la crise environnementale : les gens au pouvoir, corrompu jusqu’à la moelle, dépendent du bon vouloir des « empereurs » financiers.

Le documentaire suivant retrace dans un condensé de 20 minutes la naissance de la mondialisation et son fonctionnement.


Livre de référence :

516NT2FW16L._SS500_

Émilien Sage-Vallier

Laisser un commentaire

*