Chapitre 24 : Africa in Me

Early in the morning sunrise in Dakar

Trois mois en Afrique à côtoyer des gens aux grands cœurs. Des gens au bon sens inné et à l’âme chaleureuse. Des gens avec qui il est possible de discuter et de partager en toute sincérité. Mais il y avait aussi des gens avides, égoïstes, escros et profiteurs. Rien n’est tout blanc ou tout noir, comme partout. Malgré tout cela, la plupart des personnes que nous avons rencontrés ont gardé le sens des valeurs.

Ces gens là sont précieux. Je me souviens des soirs où après le travail, j’ai joué de la guitare: à l’arrière d’un vanne, au pied d’un arbre, perdu dans la brousse. On a chanté, dansé, discuté. on a partagé. Pas de barrière, plus de glace, seulement de la liberté. Quand je dis liberté je ne parle pas de la liberté physique mais de la liberté de l’esprit, celle de se sentir bien avec soi-même. Maintenant ce qu’ils m’ont transmis, j’espère ne jamais le perdre.

« Africa in me my friend. »

Robert NAI

Une réponse à to “Chapitre 24 : Africa in Me”

Laisser un commentaire

*