Chapitre 32 : Brainstorming à Mbao

Petit boulot pour pause réflexion


En parlant avec le secrétaire adjoint des Amis de la Nature, il est venu très vite que l’association ne disposait pas d’un site internet efficace pour relayer ses activités. En attendant de pouvoir voir leurs activités, j’ai donc accepté de leur faire un site web. Ce qui nous donne du temps pour faire le point.

D’autre part, beaucoup de questions avaient fait surface…

Un certain regard

Des questions autour de la générosité, de la famille, de la liberté mais aussi de la religion dans laquelle les gens puisent ici les forces de cohésion qui maintiennent leur société en un tout harmonieux. A la clé? une sérénité insoupçonnée. Je découvre aussi une lourde responsabilité à endosser : celle provoquer des réflexions plus que de donner des réponses de toute façon trop subjectives.

Bien malgré nous, la notion de voyage a fini par envelopper notre entreprise pour en être une composante à part entière. Cette force vient gonfler la voile de nos esprits vers des créations spontanées. Les temps de décisions deviennent alors si infimes, et les choses viennent à nous de manière si naturelle qu’il est devenu avéré que le vent de l’instinct guidait nos pas, ou alors étions nous simplement dans la bonne dynamique. En tous les cas, je me suis rarement senti aussi bien !

En immersion sans scaphandre

L’aventureuse, issue d’une prouesse technologique est capable de voir mieux que notre oeil à l’obscurité. Et pourtant, l’oeil de verre implémenté d’une technologie Exmor à capteurs CMOS ClearVid qui imprime une image HD progressive est inapte à capter la richesse de notre expérience, à porter un regard.

Petit à petit, les questions d’écologie débouchent sur le domaine des sciences sociales. La distance au vieux continent éclaire nos propres habitudes sous un angle nouveau. De notre petit observatoire ambulant, nous observons la France vue du Sénégal. Cependant, au lieu de nous éloigner jusqu’à nous faire voir la terre vue des cieux de l’audiovisuel, notre projet nous apporte des éléments de compréhension sur les tendances globales de notre temps via ce qui s’est passé dans notre entourage proche. En outre, nous changeons. Nous changeons dans notre rapport au monde, dans nos réactions et cette composante humaine ô combien fulgurante est parfois déstabilisante, bien qu’elle soit très positive :

C’est à la fois fascinant et effrayant de se découvrir, ce vertige de l’avant qui nous pousse à nous trouver par les expériences.

Un nouveau départ

Un nouveau départ

Balade vers l’avant

Ce soir, nous découvrons petit Mbao. Vers 18h, le ciel se pare de couleurs chaudes, les silhouettes des arbres se dessinent de manière manichéenne et le vent frais nous souhaite la bienvenue. Nous empruntons la rue vers la seule direction possible : tout droit.

Sur le chemin il faut choisir : si on marche à gauche, le sable ; à droite, les voitures. Vers 18h30 nous arrivons au bord de mer ; un magasin rehaussé d’ampoules multicolores donne à la rue principale une ambiance entre western et fête foraine abandonnée. A l’entrée de la plage, deux énormes pélicans nous accueillent. Leur regard noir nous trouble à nous couper le souffle.

L’océan est agité et les vagues se déroulent dans un son de tonnerre. Au loin on peut voir Dakar et , derrière les bateaux, devant nous: l’Amérique.

Philippe F. NAI

Laisser un commentaire

*